ESPACE MISSIONNAIRE REIMS-SUD - DIOCESE DE REIMS
Paroisse Saint Pierre-Saint François d'Assise

Saint Pierre - Premier Pape



Méditation du 6 mars - Sainte Colette de Corbie

Psaume du jour

Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits !
Comme le ciel domine la terre, fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident, il met loin de nous nos péchés. (Ps 102, 1-2, 11-12)

Fratelli tutti by pape François

103 La fraternité n’est pas que le résultat des conditions de respect des libertés individuelles, ni même d’une certaine équité observée. Bien qu’il s’agisse de présupposés qui la rendent possible, ceux-ci ne suffisent pas pour qu’elle émerge comme un résultat immanquable. La fraternité a quelque chose de positif à offrir à la liberté et à l’égalité. Que se passe-t-il sans une fraternité cultivée consciemment, sans une volonté politique de fraternité, traduite en éducation à la fraternité, au dialogue, à la découverte de la réciprocité et de l’enrichissement mutuel comme valeur ? Ce qui se passe, c’est que la liberté s’affaiblit, devenant ainsi davantage une condition de solitude, de pure indépendance pour appartenir à quelqu’un ou à quelque chose, ou simplement pour posséder et jouir. Cela n’épuise pas du tout la richesse de la liberté qui est avant tout ordonnée à l’amour.

Qui sont les chrétiens d’Irak ? by Claire Guigou in aleteia.org

Cinq choses à savoir sur cette communauté qui représente moins de 2% de la population irakienne.

1. Une présence antérieure à celle des musulmans. L’évangélisation de la Mésopotamie, actuelle terre d’Irak, date du 1ersiècle après Jésus-Christ, sous le nom d’Église chaldéenne, fondée par saint Thomas.

2. Il existe une mosaïque de chrétiens en Irak : l’Église chaldéenne, l’Église assyrienne d’Orient, l’Église syriaque orthodoxe, une communauté arménienne divisée entre orthodoxes et catholiques, une Église latine d’Irak, quelques coptes, protestants, chrétiens des Églises grecque-orthodoxe ou melkite.

3. Les chrétiens sont dix fois moins nombreux qu’il y a vingt ans.

4. Les catholiques ont une influence culturelle notable dans le pays. L’Église catholique gère pas moins de 55 écoles primaires et maternelles, 4 écoles secondaires et 9 universités.

5. Les chrétiens ont souffert durant deux décennies. Après la chute de Saddam Hussein en 2003, une grande vague d’insécurité a ébranlé le pays. En 2006, 36 églises ont été attaquées.

Tentation by Philippe Jaccottet in aleteia.org

« Qui chantait là quand notre lampe s’est éteinte ?
Nul ne le sait.
Mais seul peut entendre le cœur qui ne cherche la possession ni la victoire. »

Catholiques en Birmanie by Étienne Bianchi in la-croix.com

La minorité catholique birmane est plongée dans des tourments. On y voit une religieuse […] agenouillée et priant face à un groupe de policiers birmans brandissant leurs boucliers antiémeutes. […]La Conférence des évêques catholiques du Myanmar (CBCM) a appelé à la libération immédiate d’Aung San Suu Kyi et des autres dirigeants civils. […]Les évêques birmans appellent « à prier et à jeûner pour la paix, la justice et le développement dans le pays » […]La CBCM a également publié une directive […] qui stipule que « tous les prêtres, religieux et séminaristes sont interdits d’organiser des manifestations dans la rue en affichant des symboles catholiques. » […]Les religieux n’ont pas d’interdiction de rejoindre les manifestations, mais peuvent le faire […] seulement en leur nom propre. […]« Les catholiques locaux sont partagés entre la dénonciation des violences et une position prudente »

Pierres vivantes by Francesco Follo, prêtre, in zenit.org

Dans cet exode du Carême, qui est un chemin de libération vers Pâques, à travers la liturgie, l’Église nous conduit à rencontrer Dieu dans le désert (Ier dimanche), sur la montagne (IIème dimanche), dans le Temple (IIIème dimanche de Carême), d’où le Christ chasse les marchands. […]La relation avec Dieu ne peut plus être un acte d’adoration lié à un commerce : je fais ce sacrifice pour que Dieu me donne ceci ou me fasse une faveur parce que j’ai payé. La maison du Père est la splendeur de la gratuité et nous sommes là non pas pour un échange dû à un paiement, mais seulement parce que nous faisons un sacrifice de communion gratuit grâce à la reconnaissance du fait que nous sommes aimés. Dans le culte chrétien, fait en Esprit et en vérité, nous n’échangeons pas des choses, des animaux, de l’argent, mais nous-mêmes dans une logique d’amour, de gratuité, de don. 

Lectures et Prières des Heures du jour


Secteur St Pierre - St François - Espace Missionnaire SUD - Diocèse de Reims
Revu le : 06 Mars 2021